Activités feux de forêt

Entre 1993 et 1995

HBE_Bordeaux-24
HBE_Bordeaux-24
HBE_Bordeaux-25
HBE_Bordeaux-25
HBE_Bordeaux-23
HBE_Bordeaux-23
HBE_Bordeaux-22
HBE_Bordeaux-22
HBE_Bordeaux-21
HBE_Bordeaux-21
HBE_Bordeaux-20
HBE_Bordeaux-20
HBE_Bordeaux-16
HBE_Bordeaux-16
HBE_Bordeaux-17
HBE_Bordeaux-17
HBE_Bordeaux-19
HBE_Bordeaux-19
HBE_Bordeaux-18
HBE_Bordeaux-18
HBE_Bordeaux-14
HBE_Bordeaux-14
HBE_Bordeaux-15
HBE_Bordeaux-15
HBE_Bordeaux-13
HBE_Bordeaux-13
HBE_Bordeaux-11
HBE_Bordeaux-11
HBE_Bordeaux-10
HBE_Bordeaux-10
HBE_Bordeaux-12
HBE_Bordeaux-12
HBE_Bordeaux-07
HBE_Bordeaux-07
HBE_Bordeaux-08
HBE_Bordeaux-08
HBE_Bordeaux-09
HBE_Bordeaux-09
HBE_Bordeaux-06
HBE_Bordeaux-06
HBE_Bordeaux-01
HBE_Bordeaux-01
HBE_Bordeaux-03
HBE_Bordeaux-03
HBE_Bordeaux-05
HBE_Bordeaux-05
HBE_Bordeaux-04
HBE_Bordeaux-04
HBE_Bordeaux-02
HBE_Bordeaux-02
1
1

Le Tracker S2F Turbofirecat transformé par la compagnie Conair avec une capacité totale de 3 295 litres ici il largue avec ses 4 soutes du retardant

2
2

Le Tracker S2F Turbofirecat transformé par la compagnie Conair avec une capacité totale de 3 295 litres ici il largue avec ses 4 soutes du retardant

3
3

Le Tracker S2F Turbofirecat transformé par la compagnie Conair avec une capacité totale de 3 295 litres ici il largue avec ses 4 soutes du retardant

4
4

Le Tracker S2F Turbofirecat transformé par la compagnie Conair avec une capacité totale de 3 295 litres ici il largue avec ses 4 soutes du retardant

5
5

Le Canadair CL 415 fabriqué par Bombardier Canada d’une capacité totale de 6 137 litres, il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3 000 litres chacun.

6
6

Le Canadair CL 415 fabriqué par Bombardier Canada d’une capacité totale de 6 137 litres, il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3 000 litres chacun.

7
7

Le Canadair CL 415 fabriqué par Bombardier Canada d’une capacité totale de 6 137 litres, il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3 000 litres chacun.

8
8

Le Canadair CL 415 fabriqué par Bombardier Canada d’une capacité totale de 6 137 litres, il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3 000 litres chacun.

9
9

Le Canadair CL 415 fabriqué par Bombardier Canada d’une capacité totale de 6 137 litres, il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3 000 litres chacun.

10
10

Le Canadair CL 415 fabriqué par Bombardier Canada d’une capacité totale de 6 137 litres, il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3 000 litres chacun.

11
11

Le Canadair CL 415 fabriqué par Bombardier Canada d’une capacité totale de 6 137 litres, il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3 000 litres chacun.

12
12

Feu de broussailes sur la colline faisant face à Villeneuve-Loubet village

13
13

Feu de broussailes sur la colline faisant face à Villeneuve-Loubet village

14
14

L'arrivés des Canadair .

15
15

L'arrivés des Canadair .

16
16

L'arrivés des Canadair .

17
17

Quelques largages bien placés.

18
18

Quelques largages bien placés.

19
19

Les Canadair se suivaient de prés.

20
20

Les Canadair se suivaient de prés.

21
21

Le PC de commande du feu à bord de l'EC 145 de la sécurité civil.

22
22

Feu sous contrôle.

23
23

L'équipage des deux Bell 205 avec au centre le chef de corps de la caserne des pompiers de Carros qui nous héberge.

24
24

Dans le feu de l'action.

25
25

Dans le feu de l'action.

26
26

Dans le feu de l'action.

27
27

Le 13 septembre 1993 la crue du Var et de l'arrière-pays Niçois a été très rapide et d'une ampleur dévastatrice, le maximum des débits pouvant être 80 fois plus élevé que le débit normal .

28
28

À 15h13, le barrage des Mesches ne peut plus contenir le trop-plein d'eau et déborde.

29
29

Le 13 septembre 1993 à 15h30, à Breil. Il faut une demi-heure à une vague déferlante pour atteindre St-Dalmas depuis Castérino, et 1h30 de plus pour arriver à Breil... Bilan, Castérino est dévasté par une vague de boue charriant des rochers et des troncs d'arbres, St-Dalmas, Fontan et Breil sont en partie évacués, la route des Mesches s'effondre en différents points. À St-Dalmas, le pont routier sur la Bieugne s'écroule isolant la haute Roya du reste de la France pendant 8 jours.

30
30

Le 13 septembre 1993 à 15h30, à Breil. Il faut une demi-heure à une vague déferlante pour atteindre St-Dalmas depuis Castérino, et 1h30 de plus pour arriver à Breil... Bilan, Castérino est dévasté par une vague de boue charriant des rochers et des troncs d'arbres, St-Dalmas, Fontan et Breil sont en partie évacués, la route des Mesches s'effondre en différents points. À St-Dalmas, le pont routier sur la Bieugne s'écroule isolant la haute Roya du reste de la France pendant 8 jours.

31
31

La journée du 13 septembre 1993 a valu aux équipages des deux hélicoptères une récompense d'une grande valeur la médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement récompense pour toute personne qui, au péril de sa vie, se porte au secours d’une ou plusieurs personnes en danger de mort.

32
32

Briefing pour les pompiers des procédures à suivres en cas d'évacuation sanitaire sur cet hélicoptère le Bell 205 différant des hélicoptères auxquels ils sont habitués.

33
33

Briefing pour les pompiers des procédures à suivres en cas d'évacuation sanitaire sur cet hélicoptère le Bell 205 différant des hélicoptères auxquels ils sont habitués.

34
34

Mise en application du briefing par un petit exercice en temps réel.

35
35

Ici intervention pour un blessé en montagne avec le service médical des pompiers.

36
36

On ramène les blessés prés de l'hélicoptère pour le prendre en charge.

37
37

Le médecin conditionne le blessé sur place avant de le transporter.

38
38

Embarqué à bord pour être évacué sur l'hôpital de Nice par l'intermédiaire du port de Nice qui est notre point de poser le plus proche de l'hôpital où nous attend une ambulance.

39
39

Ici sur les hauteurs de Carros nous sommes arrivés trop tard sous le drap blanc la victime morte d'une rupture d'anevrisme.

40
40

On est posé au refuge du Rabuons pour les ravitailler en vivres pour la saison et descendre les déchets.

41
41

On est posé au refuge du Rabuons pour les ravitailler en vivres pour la saison et descendre les déchets.

42
42

On est posé au refuge du Rabuons pour les ravitailler en vivres pour la saison et descendre les déchets.

43
43

Fin de la saison des feux, préparation des hélicoptères pour le convoyage vers l'Irlande.

44
44

En route vers l'Irlande où les hélicoptères seront démontés et renvoyer au Canada.

45
45

Après le départ de Nice escale de Bordeaux puis départ pour l'Angleterre, ici on survole le mont St. Michel .

46
46

Swansea en Angleterre dernière escale avant de traverser le bras de mer qui sépare l'Angleterre et l'Irlande, ici sur le port de Swansea devant notre hôtel.