La naissance et l’évolution d’une légende

Le 14 novembre 1965, le Colonel ALMOOR et ses hommes partent pour la première grande bataille de la guerre du Vietnam, leur mission est de localiser et détruire les Nord Vietnamiens dans la vallée de Ia Dran, pour la première fois dans l’histoire une armée part au combat en hélicoptère. Pendant les dix années qui vont suivre le Vietnam sera une guerre d’hélicoptère et plus particulièrement celle du bell « Huey ».
L’histoire du Bell 205, version civile du "Huey", est intimement liée à la guerre et au développement d’appareils militaires par son constructeur Bell Helicopter.

Cette histoire a surtout débuté par le Bell modèle 47 qui a été largement utilisé dans la guerre de Corée sous l’appellation H-13 pour l'évacuation sanitaire, et au début de la guerre du Vietnam pour l'observation. Provenant de l'expérience coréenne, en février 1955 l'armée des USA a attribué à Bell un contrat pour l'hélicoptère de service H-40, principalement pour l'évacuation sanitaire de première ligne (MEDEVAC). Renommé le MU-1, qui est l’origine de l'utilisation populaire du surnom « Huey » au lieu de l'Iroquois son nom officiel. Plus gros que le modèle 47, il a été utilisé au Vietnam pour des fonctions de medevac, gunship et hélicoptère plate-forme missiles anti-blindé.

Une version améliorée, le modèle 205, avec une plus longue carlingue, de plus grandes portes cargo, un moteur plus puissant le Lycoming T53 et les pales du rotor principal plus larges ont été commandées en 1960 comme UH-1D. Il embarquait un pilote, un copilote et 12 hommes de troupe entièrement équipés ou six civières et un préposé médical ou 4.000 livres (1.814 kilogrammes) de cargo. Les premiers appareils de production ont été livrés en août 1963 et sont entrés en service avec le 1er de Cavalerie dit «The first CAV » au Vietnam.

En réponse au cahier des charges de l’US Army, pour un hélicoptère léger d'observation (LOH) en 1960, Bell a conçu le modèle 206. Les trois finalistes dans le concours de LOH (OH-6) étaient Bell, Hiller et Hughes, un nouveau venu dans le monde de l’hélicoptère et qui a gagné avec l'OH-6 en faisant une offre très basse tandis que Hiller faisait faillite. Bell a décidé d'utiliser la technique développée pendant le concours de LOH comme base d'un nouvel hélicoptère commercial, le modèle 206 a. Ce modèle, nommé « Jet-Ranger », a volé en décembre 1965 et a été certifié en octobre 1966.

Quand est venue l’heure pour une deuxième commande du Hughes OH-6, Hughesoffrit un prix unitaire beaucoup plus élevé que pour le premier lot, le résultat fut que l'armée a refusé l’offre de l'OH et a attribué le contrat à Bell pour l'OH-58 Kiowa, une version militaire des modèles 206 A, pour lequel la commande initiale était de 2.200 appareils. Les livraisons de l'OH-58 ont commencé en mai 1969 et le Kiowa a été déployé au Vietnam, cet été là pour les deux fonctions de LOH et de transport.

Les livraisons du Jet-Ranger ont commencé en 1977 à Fort Worth et ont été transférées à Mirabel en 1986. En mars 1993, l'armée des USA a commandé le TH-67 la version « creek » en tant que son nouvel hélicoptère de formation pour remplacer le Bell UH-1. Le prochain appareil militaire était le modèle 212 motorisé par un Twin-Pac P&WC (Pratt & Whitney Canada) PT6T bi-turbine actionnant un rotor semi-rigide à pales métalliques. La preuve du concept véhiculé était le modèle 208, Twin Delta, bi-turbine conversion d'un UH-1D qui a volé en avril 1965. Le gouvernement canadien a encouragé le développement du modèle 212 qui a volé en avril 1969. Il peut prendre 14 passagers en plus du pilote, comme transport ou plate-forme d’artillerie qui inclut des supports de mitrailleuses, des roquettes air-sol et sur les côtés des pylônes mitrailleuses.

La première commande était pour 50-1N (plus tard CH-135) appareil pour les forces canadiennes. Le model 212 a été ultérieurement commandé par l’armée de l’air des USA, la Marine, les Marines et par les opérateurs commerciaux. La certification de type « catégorie A » de transport de la FAA a été attribué en juin 1971 et c'était le premier hélicoptère à être certifié pour le vol IFR à un seul pilote sur flotteurs. La fabrication a été transférée au Canada en 1988. Le model 212 a été également fabriqué en Italie par Agusta-Bell comme AB 212.

Bell ensuite a conçu une nouvelle configuration d'hélicoptère de combat connue au début en tant que « guerrier Iroquois ».