Angola

Luanda - 1992

1
1

Octobre / novembre 1992, quelques jours après mon arrivée ont débuté "The Halloween Massacre" pendant 5 jours le MPLA (Parti gouvernemental) fit plusieurs milliers de morts du coté de l'UNITA le parti d'opposition, dont les principaux leaders de ce parti, Jeremias Chitunda, Élias Salupeto Penna et Aliceres Mango qui ont éttaient sorti de leur voiture et exécuté sur place à deux rues de notre bâtiment.

press to zoom
2
2

Notre bâtiment se trouvait entre le quartier général des services secrets du MPLA et le Centre de presse de l'UNITA où se trouvaient les malchanceux leaders de ce parti.

press to zoom
3
3

Au début les coups de feu sont sporadiques, mais on a vite compris que de regarder par la fenêtre n'était pas une bonne idée.

press to zoom
4
4

Les premiers soldats du MPLA qui ont commencé à progresser vers le bâtiment de l'UNITA ont immédiatement ouvert le feu sur tout ce qui bougeait y compris nous.

press to zoom
5
5

Les résultats se firent voir très rapidement

press to zoom
6
6

Même assis au bureau au fond de la chambre on n'était pas en sécurité

press to zoom
7
7

Joli trou

press to zoom
8
8

Sortie de ce trou l'ogive blindée en acier d'une bale d'Ak 47 kalachnikov et son enveloppe en cuivre.

press to zoom
9
9

Dans un but artisanal de sécurité on a été obligés de mettre les matelas contre les fenêtres soutenues par les cadres de lit, un blindage plus psychologique qu'efficace.

press to zoom
10
10

De ce fait les jours et les nuits se passaient dans le couloir avec peu de lumière

press to zoom
11
11

Après la fin des combats avec la vision des dégâts entre autres ici le Grand hôtel où séjournaient beaucoup d'étrangers et d'officiels

press to zoom
12
12

Le hall de la réception, sans commentaire !

press to zoom
13
13

Beaucoup d'utilisations de RPG 7 des deux côtés

press to zoom
14
14

Beaucoup d'utilisations de RPG 7 des deux côtés

press to zoom
15
15

Il y a des jours où il vaut mieux laisser la voiture au garage

press to zoom
16
16

Après le décollage de Luanda direction le nord vers Pointe-Noire au Congo, sur le chemin on découvre un site de missiles air-sol SA

press to zoom
17
17

Sur les centaines de kilomètres de plages rectilignes qui bordent l'Angola, on découvre pas mal d'épaves de navires échoués sur ses plages.

press to zoom
18
18

Sur les centaines de kilomètres de plages rectilignes qui bordent l'Angola, on ne découvre pas mal d'épaves de navires échoués sur ses plages.

press to zoom
19
19

Sur les centaines de kilomètres de plages rectilignes qui bordent l'Angola, on ne découvre pas mal d'épaves de navires échoués sur ses plages.

press to zoom
20
20

Sur les centaines de kilomètres de plages rectilignes qui bordent l'Angola, on ne découvre pas mal d'épaves de navires échoués sur ses plages.

press to zoom
21
21

Sur les centaines de kilomètres de plages rectilignes qui bordent l'Angola, on ne découvre pas mal d'épaves de navires échoués sur ses plages.

press to zoom
22
22

Et même un avion !

press to zoom
23
23

Arrivée sur le camp de Soyo, camp pétrolier a la frontière nord de l'Angola qui sera attaqué le lendemain matin au moment de mon départ pour pointe-Noire; Dans le même temps, un de nos hélicoptères s'est fait descendre et le mécano Français est décédé, touché par des tirs d'AK47; je me suis faufilé entre les tirs et j'ai rejoint le Congo.

press to zoom